Sécurité routière : l’importance de la signalétique horizontale

Sécurité routière

Les panneaux de signalisation horizontale mettent l’accent sur les marquages routiers qui traversent toutes les directions. Il s’agit notamment de marquages sur la chaussée ou sur la peinture. Les informations clés relatives au Code de la route sont transmises via des panneaux de signalisation et des marquages. Il s’agit notamment des flèches, des lignes et d’autres motifs géométriques qui apparaissent sur la chaussée d’une chaussée.

Le marquage au sol : est-il obligatoire ?

Le code de la construction oblige les employeurs à fournir le marquage au sol pour contribuer à la sécurité au travail. Ces marquages ne sont pas seulement à des fins esthétiques. Ils doivent être appliqués conformément au code. De plus, il est illégal pour les employeurs d’ignorer ces marquages. La signaletique au sol normalisée sont représentée par des couleurs spécifiques pour chaque panneau. Les panneaux de couleur claire représentent les voies de circulation, tandis que les panneaux avec des lettres rouges indiquent une interdiction. Certaines zones sont marquées en rouge et signalées par le mot « danger ». Il s’agit notamment des zones à risque telles que les zones de chocs ou de chutes qui peuvent blesser des personnes, casser des objets et faire perdre l’équilibre. À l’inverse, le ruban jaune d’avertissement indique les zones restreintes où certains objets dangereux pourraient être présents ou où il est illégal de circuler. Cela pourrait inclure des zones réservées au personnel ou toute zone suffisamment dangereuse pour justifier la prudence. Les issues de secours sont signalées par des marquages verts au sol. L’utilisation de couleurs spécifiques sur la chaussée permet de distinguer les zones qui doivent rester dégagées, comme les entrées de porte ou les zones à fort trafic. Pour plus d’informations, cliquez sur virages.com

Les lignes

Il est interdit de franchir la ligne. Cependant, le dépassement d’un cycliste qui franchit un obstacle ou franchit une ligne est autorisé, tant que le cycliste qui dépasse ne gêne pas la circulation. Les lignes mixtes comprennent les lignes discontinues et continues. Ce marquage au sol indique que les véhicules circulent dans deux directions différentes à la fois. Les lignes mixtes peuvent également traverser d’autres lignes pour changer de direction ou dépasser un autre véhicule. Les lignes d’annonce se situent entre les lignes continues et discontinues : elles informent les utilisateurs que la ligne discontinue va bientôt remplacer la ligne établie. D’un côté de ces annonces, les personnes peuvent passer de l’autre côté et dépasser tandis que celles de l’autre côté ne peuvent ni se croiser ni se chevaucher. Ces lignes séparent également les lignes discontinues et continues. Les autoroutes et les voies rapides ont des lignes de bord sur le côté droit qui séparent la route de l’accotement. De plus, ces autoroutes ont des lignes de talus sur le côté droit de la chaussée pour la séparer des autres voies. Les motocyclistes doivent suivre ces directives lorsqu’ils roulent sur ces routes : ils doivent rester dans leur voie désignée et ne pas changer de voie rapidement pour se diriger vers une sortie. Les lignes peuvent être discontinues ou continues, cette dernière option permettant le stationnement et l’arrêt.

Les voies et les flèches

Les lignes utilisées pour séparer les voies de circulation sont plus épaisses que d’habitude. Ceci est fait pour délimiter clairement chaque voie. Une bande cyclable est différente d’une piste cyclable en ce sens qu’elle n’existe pas en tant que section entière de la rue séparée des voitures. Au lieu de cela, elle est généralement indiquée par un panneau placé près du début de la voie pour les véhicules circulant à moins de 60 milles à l’heure. De plus, les voies d’insertion aident à empêcher les autres conducteurs d’être gênés lorsqu’un automobiliste s’engage dans une voie existante. La flèche vers le bas indique la ligne continue ou la diminution du nombre de voies afin que les utilisateurs puissent passer librement ou revenir à des voies uniques. En plus des flèches directionnelles au sol, diverses allées de stockage ont des flèches directionnelles au sol.

Autres marquages au sol

La ligne d’arrêt est épaisse et continue, obligeant le conducteur à faire une pause avant de se déplacer à nouveau. Certains feux désignent un espace pour les cyclistes à côté des voitures. Ce n’est pas requis par la loi, mais c’est souvent le cas. Lorsqu’une voiture s’approche de l’un de ces feux, le conducteur doit s’arrêter derrière la ligne d’effet. Cependant, ils ne sont pas obligés de céder le passage aux cyclistes. Selon la loi, les véhicules doivent quitter la route et couper leurs moteurs avant de s’approcher de cette écluse. Une voie de détresse, également connue sous le nom de damier rouge et blanc, permet aux conducteurs de véhicules ayant des problèmes de freins de l’utiliser. L’accumulation de gravier ou de sable au bout d’une route en pente crée une dune qui ralentit efficacement les véhicules sortant de la voie de secours.

Où suivre une formation CACES R 486 ?
Les portes industrielles – Un gage de qualité et de sécurité pour votre entreprise